Concert 4

Grandson classique

Duo violoncelle et piano

Anastasia KOBEKINA & Jean-Sélim ABDELMOULA

Dimanche 30 avril 2023 à 18 h, Salle des Quais de Grandson

 

Au programme:

Johannes Brahms        Sonate no 2 en Fa majeur opus 99 pour violoncelle et piano

La lune blanche au lac de Thoune: ébloui par la lumière et la douceur du lac, Brahms compose une sonate poignante, palpitante, où le lac plus profond qu’un puits est là et appelle la voix d’ombre du violoncelle, la houle du piano.

César Frank                    Sonate en La Majeur pour violoncelle et piano

C’est la sonate romantique par excellence, le chef-d’œuvre incontestable de la musique de chambre française du XIXe siècle. Elle fut capitale dans l’évolution du genre, notamment par l’adoption de la forme cyclique du thème principal.

Franck dédie sa Sonate, composée durant l’été 1886, au violoniste Eugène Ysaïe qui la crée au Cercle artistique de Bruxelles en décembre 1886. La première audition publique a lieu à Paris le 5 mai 1887, à la Société moderne, par son dédicataire qui l’impose à travers le monde avec, à chaque fois, le même succès. La sonate de Franck fut capitale dans l’évolution du genre, notamment par l’adoption de la forme cyclique où le thème – ou plutôt l’idée principale – parcourt tous les mouvements de l’œuvre en se transformant continuellement, en évoluant dans des figures nouvelles des expressions contrastées, mais tout en restant parfaitement reconnaissable par l’auditeur.

Robert Schumann        Fantasiestücke op.73 pour violoncelle et piano

Les pièces de l’opus 73 datent de 1849, « mon année la plus fructueuse », selon Schumann, au cours de laquelle il a créé quatre compositions en duo avec piano.  Schumann associe alors un instrument jusqu’ici négligé dans la littérature avec le piano, afin d’obtenir la sonorité la plus diversifiée et d’explorer l’instrument choisi dans toute sa richesse. Ces pièces ont été écrites pour la clarinette à l’origine, un instrument dont la voix était très chère à Schumann.

La première édition, publiée en juillet 1849, comprenait non seulement une partie de clarinette, mais aussi une partie de violon et de violoncelle. Depuis lors, les Fantasiestücke op.73 se sont imposées comme faisant partie intégrante du répertoire romantique pour violoncelle et piano. 

******

Deux interprètes de grand renom

La voix chaude et expressive du violoncelle se marie aux harmonies souples, fluides, déliées et scintillantes du piano ; qui mieux que ces deux instruments savent chanter l’âme romantique, sa passion, sa sensibilité, ses sentiments ou ses rêveries, ses colères ou encore sa révolte ?

Jean-Selim Abdelmoula est pianiste et compositeur. Il joue dans les plus grandes salles, telles le Royal Festival Hall, le Wigmore Hall, le Barbican Hall (Londres), le Palau de  Musica (Barcelone), le Koerner Hall (Toronto), le Carnegie Hall, 92Y Buttenwieser Hall (New York), le Palais des Beaux Arts (Bruxelles) et de nombreux festivals, tels Lavaux Classics, Ittinger Pfingstkonzerte, Prussia Cove Open Chamber Music, Düsseldorf Schumannfest et  Festspiele Mecklenburg-Vorprommen.

Il a reçu de très nombreux prix de piano et de composition, dont les premiers prix du Concours International de compositeurs Edouard Grieg International Composer Competition 2012 à Oslo, du Concours d’Interprétation Musicale de Lausanne 2013 et du Premi de Musica de Cambra Montserrat Alavedra 2016, le troisième Prix du Ciurlionis International Piano Competition 2015 et le Guildhall Wigmore Recital Prize 2015, le 2015 Guildhall Wigmore Recital Prize à Londres et le Prix du Lili Boulanger Memorial Fund à Boston. Depuis 2017, il est représenté par l’agence YCAT de Londres.

En 2014, il a été nommé Rebanks Family Fellow de la Glenn Gould School de Toronto et a été invité par Andras Schiff à donner des récitals en Europe dans le cadre de sa série de concerts Building Bridges 2016.

Ses oeuvres sont jouées par des musiciens tels Heinz Holliger, Antje Weithaas, Patricia Kopatchinskaja, Sylvia Nopper, Gilles Colliard et des Ensembles comme l’Orchestre de Chambre de Toulouse, les Swiss Chamber Soloists, La Camerata Bern, le Zürcher Kammerorchester, le Quatuor Sine Nomine et l’Ensemble Séquence.

Il a été lauréat du Prix artistique de la ville de Nyon, du Pour-cent culturel Migros, et des fondations Fritz Bach, Leenards et Dénéraz

******

Avec un large répertoire allant de la musique baroque à la musique contemporaine, jouant sur des instruments modernes et anciens, Anastasia Kobekina s’impose comme l’une des violoncellistes les plus passionnantes de la jeune génération.

Comme soliste, Anastasia se produit avec des orchestres de renommée mondiale tels que le Konzerthausorchester Berlin, la Kammerphilharmonie Bremen, le Wiener Symphoniker, le BBC Philharmonic, le Kremerata Blatica, le Mariinsky Theatre Orchetra, les Moscow Virtuosi, le Tchaikovsky Sympnony Orchestra Moscow.

Les temps forts de la saison 2020-2021 ont vu ses débuts avec le Royal Liverpool Philharmonic Orchestra sous la direction de Vasily Petrenko, l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre Symphoique de Barcelone, le Yomiuri Nippon Symphony Orchestra, ainsi que ses débuts en récital au Verbier Festival et le Gstaad Menuhin Festival.

En 2019, Anastasia a remporté la médaille de bronze au XVIe Concours international Tchaïkovski à Saint-Pétersbourg. Elle a encore reçu le Prix Thierry Scherz et le Prix André Hoffmann au Swiss Winter Music Festival « Sommets musicaux de Gtsaad », une récompense qui lui offre un enregistrement avec orchestre pour le label suisse Claves (sortie en avril 2019).  Anastasia Kobekina a été une artiste BBC New Generation de 2018 à 2021 et est devenue Borletti-Buitoni Trust Artist en recevant un prix en mars 2022.