concert 4

Grandson classique

Ensemble vocal "Emocio"

Direction: Stéphane MOOSER

Jean-Baptiste Poyard et Stéphanie Park, violons
Sébastien Bréguet, violoncelle
Vincent Flückiger, luth

Dimanche 10 avril 2022 à 18 h, Temple de Grandson

avec l’appui de la Loterie Romande

Au programme:

  • Knut NYSTEDT (1915-2014) : Stabat Mater opus 111, pour chœur mixte et violoncelle solo
  • Dietrich BUXTEHUDE (1637-1707) : 6 cantates de  » Membra Jesu Nostri  »  BuxWV75 , pour chœur et instruments à cordes
  • Philippe HERSANT (1948 – ) : Nostalgia, pour violon et chœur

L‘Ensemble vocal Emocio voit le jour à l’automne 2013. Il est formé de 12 choristes ayant bénéficié d’une formation de chant de niveau professionnel. Son nom tiré de l’esperanto évoque l’émotion qu’il cherche à transmettre. Son travail a été récompensé au Montreux Choral Festival 2015 par une 2ème prix avec mention « Excellent », et au Concours Choral de Fribourg avec le prix de la catégorie « Elite » ainsi que le prix du jury.

Emocio a été invité dans divers festivals et manifestations, notamment la Schubertiade d’Espace 2,  Les 20 Heures de Musique de Romont,  […], le Festival International de Musiques sacrées de Fribourg.

Leur chef, Stéphane MOOSER, a étudié au Conservatoire de Lausanne le cor et le cor naturel, ainsi que la direction d’orchestre auprès d’Hervé Klopfenstein.  Il se perfectionne ensuite dans la classe de Bruno Schneider à la Hochschule fur Musik de Freiburg im Brisgau. En tant qu’instrumentiste, il pratique la musique de chambre au sein du sextuor d’instruments classiques Wind Unlimited. Il enseigne le cor aux Conservatoires de Fribourg et de Lausanne, et se consacre avec bonheur, dit-il, à la direction chorale de l’Ensemble vocal Emocio.

Tant le Stabat Mater de Nystedt que l’oeuvre de Hersant sont de facture postmoderne. Et si dans Nostalgia apparaissent des dissonances, elles sont là, selon le compositeur, pour magnifier la consonance.

Dietrich Buxtehude était de confession protestante, mais luthérienne, ne s’interdisait pas d’exprimer sa dévotion mystique pour le Christ en croix. Reprenant des poésies spirituelles de Moyen-Âge et réunies sous le titre Membra Jesu Nostri, les Cantates  « déplorent »  l’une après l’autre sur les plaies du supplicié. Ces cantates sont considérées comme un sommet de la musique baroque de la fin du XVIIè siècle.

« Emocio » chantera ce même programme le vendredi Saint au Cantorama de Jaun.

Et l’ambiance architecturale du Temple de Grandson participera de manière idéale à ce concert bien particulier.