concert-1

Grandson classique

Ensemble vocal Post-Scriptum

Dimanche 03 novembre 2019 à 17h00, Temple de Grandson

Réuni pour la première fois en 2007, sous la direction de Romain Mayor, l’Ensemble Post-Scriptum sera composé pour ce concert au Temple de Grandson de 15 choristes choisis pour ce choix musical, chanteurs semi-professionnels ou amateurs de bon niveau, rejoint par quatre musiciens de l’ensemble de réputation européenne, «Le Concert brisé » avec leurs cornets à bouquin et saqueboutes.

Ce sera le neuvième programme musical de Post-Scriptum, dirigé depuis sa création par Romain MAYOR. Cette fois, le projet s’est porté sur des œuvres de Josquin des Prés (1450-1521), considéré comme la figure centrale de l’école franco-flamande, et des pièces du compositeur et pianiste Francis Poulenc (1899-1963).

Ainsi au programme à Grandson:

Josquin des Prés       Messe l’Homme armé Sexti toni (extraits)

Josquin des Prés       Divers motets dont Ave Maria, Salve Regina

Francis Poulenc       Huit anciennes chansons françaises

Roberto Festa           Contrepoint 23 sur la Spagna

Anonyme                  Spagna

 La démarche de Poulenc, qui a mis en musique les chansons françaises, est fort semblable à celle de Josquin des Prés, qui lui aussi a choisi avec l’Homme armé une chanson très populaire de ses contemporains pour construire une messe polyphonique autour de cette mélodie.

Le chef Romain MAYOR

 Né en Suisse en 1984, Romain Mayor exerce les activités de chef de chœur et d’orchestre, de chanteur et d’organiste.

En tant que chef  titulaire, Romain MAYOR dirige le Chœur J.S. Bach de Lausanne, le Motet de Genève, le Chant sacré de Genève, et l’Ensemble Post-Scriptum qu’il a fondé en 2007. Il est engagé pour préparer les chœurs pour des concerts de saison de l’Orchestre de la Suisse Romande et de l’Orchestre de chambre de Genève. Actif comme professeur de chant, il se produit en récital ou en concert, comme choriste professionnel ou soliste d’oratorio.

Le Concert brisé,

 (traduit de l’expression Broken Consort qui désigne un ensemble d’instruments de familles différentes), centre ses programmes autour du cornet à bouquin. Créé dans les années nonante par William Dongois, le Concert brisé a le désir de partager avec le public le plaisir qu’ils ont à jouer en privilégiant l’éloquence, cas échéant, l’improvisation.

A Grandson, le Concert brisé viendra sous forme de quatuor. On pourra non seulement goûter la magnificence des saqueboutes, mais aussi savourer le cornet à bouquin. Cet instrument un peu hybride, fait de bois ou d’ivoire avec une embouchure en cuivre (le bouquin), est considéré comme faisant lui aussi partie de la famille des cuivres. Il est merveilleusement expressif, car souple comme la voix et d’une douceur immédiatement reconnaissable.

Coproduction: Le Tireur d’épine

Tireur-dEp-Gson-213x300